Articles & Interviews

Forum consacré à la carrière tennistique de Gaël Monfils: Photos, news, matchs... tout!

Re: Articles & Interviews

Messagede Cachou » Jeu Juil 15, 2010 21:33

L'article de l'Equipe:
Les Espagnols restent des adversaires redoutables sur la terre battue, même les plus méconnus. Gaël Monfils l'a appris à ses dépens ce jeudi à Stuttgart, pour son entrée en lice en huitièmes de finale. Le Français a éprouvé les pires difficultés pour se défaire de Pablo Andujar, 125e au classement ATP en trois sets (6-4, 5-7, 6-4) et 2h15 de jeu.

Gaël Monfils avait pourtant idéalement commencé la partie en prenant le service de son adversaire dès le premier jeu, pour mener 2-0. Las. Le service de Monfils a flanché une première fois, ce qui a permis à Andujar de revenir à 2-2, après un échange improbable au milieu du jeu : les deux hommes se sont retrouvés face à face au filet et l'Espagnol a été le plus fin. Alors qu'il semblait se plaindre de douleurs aux genoux, tous les deux strappés, Monfils a accéléré en fin de manche pour l'empocher 6-4 en 45 minutes.

Le début du deuxième set est un copier-coller du précédent. Le Français break d'entrée, mais il se fait rattraper à 2-2, avant de flancher en fin de manche et de la céder à l'Espagnol, sur son service (7-5). Dans la troisième et dernière manche, il a attendu la fin pour breaker et a confirmé sur son engagement pour remporter le match et le dernier set (6-4). Au prochain tour, Monfils retrouvera l'Allemand Florian Meyer qui a surclassé l'Espagnol Guillerme Garcia-Lopez en deux sets (6-3, 6-1) et 1h21 de match.
Avatar de l’utilisateur
Cachou
Master Fan
Master Fan
 
Messages: 800
Inscription: Sam Oct 31, 2009 01:49

Re: Articles & Interviews

Messagede FandeMonfils » Sam Aoû 14, 2010 13:14

Y a un article sur lui dans l'Equipe, "faut-il brider Monfils?". Si quelqu'un peut le mettre en ligne, sinon je peux le retaper si quelqu'un en fait la demande.
Avatar de l’utilisateur
FandeMonfils
Moderator
Moderator
 
Messages: 5333
Inscription: Mer Jan 17, 2007 17:56

Re: Articles & Interviews

Messagede ArThUr » Lun Aoû 16, 2010 11:51

Si t'as du temps pour le taper je veux bien, mais faut pas que ça t'embête lol.
ArThUr
Master Fan
Master Fan
 
Messages: 2985
Inscription: Lun Jan 05, 2009 16:53
Localisation: Lille

Re: Articles & Interviews

Messagede FandeMonfils » Ven Aoû 20, 2010 21:49

Voilà le fameux article, paru samedi dernier. Désolé pour le retard, j'ai pas eu beaucoup de temps :

Faut-il brider Monfils?

Gaël Monfils rêve de défier Usain Bolt un jour. "Bon, si je pars avec vingt mètres d'avance ça devrait le faire, non? suggérait-il cette semaine à Toronto. Un pote m'avait mis au défi de faire moins de onze secondes aux 100 mètres. Pas de pot pour lui, mais je me suis entraîné comme un dingue et j'ai fait 10"94 en chronométrage électrique." Fanfaronnade ? Il avait l'air sincère. "Je suis nul à vélo mais la course à pied j'adore !" On avait remarqué. Plus que jamais, le débat de sa formidable liberté sur un terrain est d'actualité. Contre Murray avant-hier, il a fait deux plongeons et un sauvetage désespéré sur une balle courte avec un grand écart de la terre à la lune. Il est urgent de savoir si ces jambes formidables vont le faire décoller, ou plutôt se ramasser comme avant-hier.

Il a payé contre Murray

Sur le dernier point du premier jeu du dernier set, alors qu'il venait de coller 6-0 à à Murray en réponse à un 6-2 cinglant en ouverture, Monfils plongea au filet et dans son roulé-boulé se réceptionna sur l'épaule droite. "Ah, le manque de bol! se lamentait après l'acrobate. Exactement l'endroit qu'il fallait pas. Sur l'épaule où j'ai mal depuis le début de la semaine, à cause des balles que je trouve très lourdes." Pas de chance ? On ignorait qu'il était possible de plonger sur du ciment sans se faire mal. " Si,si c'est possible", insistait-il. Et il n'était pas démenti par son coach Roger Rasheed: "Il aurait pu s'en sortir sans dégâts." Mais pas là ... "C'était comme si on m'avait pincé un nerf. Roger m'a fait signe de demander le kiné. Après ça je ne pouvais plus servir à fond." Murray ne se fit pas prier pour appuyer là où ça fait mal. Exit le français. "Ses plongeons? Franchement, disait Andy Murray avant-hier, hormis peut-être dans une finale de Grand Chelem, je ne me vois pas faire ça sur dur."

Mais il n'a pas si mal


Même si les blessures font partie inhérente du métier de joueur de tennis pro, Gaël Monfils semble avoir toujours un peu plus que sa part. Le prix à payer pour son approche "musclée" du jeu. On l'avait quitté en finale de Stuttgart avec une cheville droite foulée. A Toronto, l'articulation était revenue dans le droit chemin, l'intéressé gardant toutefois un œil vigilant. Au repos s'entend. Car sur le court, pas question d'écouter ses tendons rebelles. Sur un démarrage violent, on le vit stopper net, et se précipiter pour délacer sa chaussure gauche. Émotion sans suite : "Rien de grave, j'ai juste fait ça pour m'assurer que tout allait bien." Ouf! Rayon infirmerie, il estime être dans une bonne passe malgré l'épaule : "Je touche du bois, mais je trouve que ça fait un bout de temps que je n'ai rien eu de grave."

Mais il ne ne fait pas le show


Ne parlez pas de showman à Gaël Monfils. Avant-hier, il se défendait: "Les gens qui me critiquent parce que, d'après eux, je fais le show n'ont rien compris. Je suis moi tout simplement. Mes parents m'ont toujours dit : "Dieu t'a donné des qualités athlétiques, alors utilise-les." " Même Roger Rasheed refusait de mettre un bémol à la fougue de son protégé : "Quand je le vois faire un plongeon, je sais que c'est risqué, mais j'aime l'intention." On a compris: Gaël Monfils ne changera pas. Sa carrière se fera ou ne se fera pas dans ces cavalcades formidables.

Mais il n'est pas inquiet

Malgré la perte du premier set 6-2 contre Murray, Roger Rasheed était catégorique : "Gaël a fait du bon boulot dans ce premier set. Le score est sévère pour lui. C'était du tennis de haut niveau des deux côtés." Après un premier tour correct contre l'Indien Devvarman, le numéro 2 français ne cessa de monter en régime. "J'avais un peu oublié mon coup droit contre Devvarman, analysait alors Monfils.J'ai rectifié le tir contre De Bakker." Rasheed a aimé ce qu'il a vu pendant ces trois matchs : "Je trouve que Gaël a la bonne attitude. Il est bien resté présent dans ses trois matchs. C'est de bon augure pour la suite." La suite, c'est dès la semaine prochaine à Cincinnati, une occasion de faire claquer enfin une perf qui manque cruellement à son tableau cette saison. Il lui faut surtout engranger des points avant une fin de saison où il en remettra des tonnes en jeu. "Tout le monde me dit ça, répondait-il à ce sujet, mais je n'en ai pas tant que ça à défendre cet été. Ce n'est qu'à Bercy qu'il y aura les 600 points de ma finale. D'ici là je n'ai qu'à gagner l'US Open et l'affaire sera réglée." Presque aussi dur que de battre Usain Bolt.


J'adore sa dernière phrase :lol:
Avatar de l’utilisateur
FandeMonfils
Moderator
Moderator
 
Messages: 5333
Inscription: Mer Jan 17, 2007 17:56

Re: Articles & Interviews

Messagede Cachou » Sam Aoû 21, 2010 13:12

C'est sûr qu'il doute vraiment de rien :lol: :lol: Et c'est aussi clair que Rasheed n'a pas l'air trop sévère non plus avec lui. C'est Leconte qui disait un jour à peu près dans ces termes que Gaël ne pouvait pas rentrer dans un moule , qu'on ne pouvait le contrôler et qu'il pouvait vous rendre dingue. Quand j'analyse ses interviews, je vois bien qu'il est spécial. Il me fait penser à un mustang indomptable qui n'en fait qu'à sa tête. Avec tout ça il nous reste plus qu'à espérer pour l'uso et Bercy... :roll:
Avatar de l’utilisateur
Cachou
Master Fan
Master Fan
 
Messages: 800
Inscription: Sam Oct 31, 2009 01:49

Re: Articles & Interviews

Messagede ArThUr » Sam Aoû 21, 2010 21:59

Merci pour l'article ! Moi pour les plongeons je suis plus comme Murray, hors mi pour une grande occasion je vois pas trop l'intêret d'en faire, c'est risqué quand même, enfin bon Gael est comme ça, c'est son côté foufou lol.
Et il a vraiment confiance pour l'US Open, je pense qu'il a dû le dire en rigolant un peu, car ça paraît assez compliqué et improbable, comme Schiavone à RG lol.

Maintenant faudra voir le tirage et puis sa motivation et s'il a aucun pépin d'ici là.
ArThUr
Master Fan
Master Fan
 
Messages: 2985
Inscription: Lun Jan 05, 2009 16:53
Localisation: Lille

Re: Articles & Interviews

Messagede FandeMonfils » Dim Aoû 29, 2010 13:16

Interview très intéressante sur l'equipe.Fr: http://www.lequipe.fr/Tennis/breves2010 ... leine.html

«Atteindre la deuxième semaine»

«J'ai raté ma saison. L'objectif sera donc de sauver mon dernier Grand Chelem. Cela fait quelques années que je n'avais pas atteint au moins une fois la deuxième semaine. L'objectif de base sera donc d'atteindre la deuxième semaine. Ensuite, on verra plus loin. Je vais prendre match après match.»

«Capable du pire comme du meilleur»

«Le jeu, ça va. Je m'entraîne bien. Cela se joue beaucoup dans ma tête. Demain, je peux arriver, gagner l'US Open et cela ne fera rire personne. Je peux aussi arriver demain, perdre sur un qualifié en faisant un match pourri. J'ai du mal à me contrôler et à me dire en me levant le matin, je vais gagner l'US Open. Je suis capable de tout, du pire comme du meilleur.»

«Etre plus malin que moi-même»

«Je suis parfois trop émotif. C'est un point fort et une grosse faiblesse. Il faut que j'arrive à jouer avec et à être plus malin que moi-même. Si j'apprends une mauvaise nouvelle, je vais avoir du mal à jouer. Si j'apprends une super nouvelle, je serais très présent. C'est super dur. J'ai un peu mal à faire la part des choses. J'essaie depuis un bon moment d'être un peu plus stable et concentré sur des choses auxquelles je portais moins d'attention. Il faut que j'arrive à jouer la tête pleine. On peut le voir en Coupe Davis. Quand je suis dedans à 100%, j'ai un autre visage, je suis différent, j'ai une autre concentration et cela se ressent tout de suite. C'est quelque chose que j'ai beaucoup de mal à faire. C'est ma personnalité, mais je travaille dessus. Je n'ai pas encore atteint tous mes rêves.»

«Trouver le bon équilibre»

«Quand on gagne sur quelque chose, il ne faut pas perdre sur autre chose. Quand je deviens beaucoup trop sérieux, je ne suis plus du tout heureux. J'ai essayé avec Roger (Rasheed, son entraîneur). Quand j'essaie d'être vraiment dedans, cela ne me rend pas heureux, je perds beaucoup de punch et d'agressivité. Je joue au tennis parce que cela me fait plaisir. Je ne joue pas au tennis pour être un robot. Il faut trouver le bon équilibre.»

Ce n'est pas un mal français

«On entend souvent la critique : le Français n'arrive pas à gagner. Il faut arrêter de dire le Français, il faut dire que moi, je pèche pour ça et ce n'est pas parce que je suis français, parce que je n'ai pas envie de gagner ou que j'ai peur. C'est tout simplement parce que j'ai du mal à trouver cette stabilité dans ma tête, à être tout le temps heureux pour délivrer un jeu agressif. Le jour où j'arriverai à rester dans ma base de jeu en étant sur ma ligne et agressif, j'aurai franchi un bon cap.»

L'apport du psy

«De temps en temps, je parle à une dame. Peut-être pas assez souvent. C'est quelque chose qui pourrait m'aider encore plus pour l'année prochaine. Cette dame m'aide aussi dans ma vie de jeune homme. Cela me permet de me comprendre davantage. J'essaie de comprendre pourquoi je n'arrive pas toujours à contrôler mes émotions, pourquoi je n'arrive pas à délivrer mon jeu. Ce n'est pas la peur qui fait que je suis parfois un peu loin de ma ligne.»

«Je me sens de mieux en mieux»

«Sortir d'une mauvaise saison, cela appelle peut-être une bonne saison avec une revanche à prendre. Même si je ne fais pas de bons résultats, je me sens de mieux en mieux, je me sens mieux dans la tête, j'ai très envie de jouer, je suis beaucoup plus fort, plus endurant, j'ai pris du poids. Quand tout va être ajusté, je vais me voir d'un autre oeil et vous allez voir un nouveau Gaël. Je pense que ce sera pour bientôt. Le déclic vient progressivement. Pas forcément aussi vite que je le souhaiterais. Mais je me sens de mieux en mieux. Je ne panique pas.» - Recueilli par Sophie DORGAN, à New-York


On ne connaissait pas l'existence de la psy et je suis content de voir qu'il a non seulement identifié son problème mais qu'il essaye réellement de le régler. Vous voyez quand on parlait de ses problèmes, on était divisé sur le fait qu'il pouvait les régler seuls. Vu que c'est psychologique on voit bien qu'il a ses limites et qu'il a besoin d'une tierce personne pour régler ça. Et il cite la Coupe Davis en exemple, où c'est vrai qu'il est à 100 % dedans. Moi ça me laisse vraiment penser qu'il va être très très bon les prochaines années. C'est vrai que c'était un mal récurrent ses émotions cette année, mais s'il travaille dessus il va certainement commencer par gagner des tournois puis faire péter des perfs en Grand Chelem. Le meilleur est à venir!
Avatar de l’utilisateur
FandeMonfils
Moderator
Moderator
 
Messages: 5333
Inscription: Mer Jan 17, 2007 17:56

Re: Articles & Interviews

Messagede Cachou » Lun Aoû 30, 2010 05:06

Moi non plus je savais pas qu'il consultait. Je serais très heureuse pour lui si ça l'aidait à se stabiliser dans sa vie perso et bien sûr dans son jeu. c'est déja beaucoup qu'il en soit conscient.
Avatar de l’utilisateur
Cachou
Master Fan
Master Fan
 
Messages: 800
Inscription: Sam Oct 31, 2009 01:49

Re: Articles & Interviews

Messagede FandeMonfils » Dim Nov 07, 2010 13:09

Article super intéressant : http://www.lejdd.fr/Sport/Tennis/Actual ... itemapnews



Si Gaël Monfils passe rarement inaperçu, il sera guetté à plus d’un titre au tournoi de Paris-Bercy, qui débute demain. Finaliste de l’édition 2009, vainqueur à Montpellier le week-end dernier, il s’avance aussi comme le leader de l’équipe de France, privée de Tsonga pour la finale de la Coupe Davis en Serbie, du 3 au 5 décembre.


Si la Coupe Davis est déjà dans toutes les têtes, Bercy revêt pour vous un caractère particulier avec une finale à défendre.

Je ne suis pas dans l’optique de défendre quoi que ce soit. Pas mon genre. Je viens pour gagner, nuance. Surtout que je suis passé tout près l’an passé (défaite au tie-break du 3e set contre Djokovic).

La première chose qui vous vient à l’esprit en repensant à cette épopée?
C’était de me dire "merde, je suis en finale", alors que je n’étais vraiment pas au mieux en arrivant. Chaque victoire, c’était un truc de dingue. Ici à Paris, devant ma famille et mes amis, je suis toujours très chaud. C’est aussi pour cela que si je n’arrive pas à remporter un jour Roland-Garros, je le vivrai comme un échec.

En six ans sur le circuit, vous n’avez pourtant remporté que trois titres "ordinaires".

Oui mais j’ai combien de finales? Douze, ce qui n’est pas si mal. D’accord, c’est mieux de les gagner mais ce que je trouve chiant, surtout, c’est de n’avoir jamais pu faire une saison complète. J’ai toujours eu une coupure, une blessure, une connerie. Je pense aussi que j’évolue sur l’aspect mental, sur la façon d’appréhender les grands rendez-vous.

"Je me bats, mais mal"

En même temps, vous dites que vous ne comprenez pas toujours pourquoi un jour tout va et le lendemain plus rien…
On peut évoluer sans forcément tout saisir… Je ne crois pas aux gens programmés, qui pensent qu’ils seront au top demain. Moi, je ne comprends pas forcément tout, je laisse faire la vie, mais je prends aussi conscience de certaines choses. Je sais mieux comment réagir pour inverser la température. J’ai des jeux de rechange. Ce n’est pas parfait, je dois prendre plus de risques, rester plus près de ma ligne aux moments importants, cadenasser mes émotions. J’ai encore du boulot.

Pourquoi ne parvenez-vous pas à laisser vos soucis personnels à la porte du court?

C’est mon gros défaut. J’ai du mal à me blinder, à faire la part des choses entre le sport de haut niveau et ma vie privée. Cela joue sur ma concentration. Je me bats, mais mal. Je me laisse envahir par mes pensées. Cela n’aide ni pour le tennis, ni pour mes problèmes personnels quand j’en ai.

Vos coaches précédents avaient du mal à vous canaliser hors du court. Roger Rasheed, réputé intransigeant, vous a-t-il interdit des choses?
Non, mais il en a imposé d’autres. Il a su me redonner le goût de me faire très mal. La souffrance est devenue un jeu. Ça part de petits paris entre nous, lancer un truc dans une poubelle par exemple. Au bout de la journée, ça peut faire jusqu’à 700 pompes! Roger a surtout vite cerné mon caractère, très atypique.

"Quand je deviens un peu académique, ça déroute"

Quelle forme peut prendre cette singularité?

Je peux très bien dire que je n’ai pas envie de m’entraîner durant quatre heures pour, derrière, passer une heure à jouer au basket, histoire de m’aérer l’esprit. Du coup, je me fais critiquer sur certains de mes choix. J’ai essayé aussi d’être très sérieux, de taper des balles cinq heures de suite sans un mot ou un sourire. Mais ce n’est pas moi, je ne suis plus heureux. C’est limite si mon entourage ne préfère pas que je fasse deux ou trois conneries! Quand je deviens un peu académique, ça déroute. Si je dis que je suis en train de lire un bouquin, que je vais me coucher à 20h30, on me demande si tout va bien, s’il n’y a pas de souci avec la famille, la copine… Si j’arrive en avance un matin pour un footing, on s’inquiète: "Gaël, tu t’es fait jeter de chez toi ou quoi?"

Votre image, vous vous en moquez?

Les étiquettes me font marrer. On se permet d’écrire "ce mec-là, il est comme-ci", juste parce qu’on m’a vu jouer un ou deux matches de tennis. Au tout début, on me prenait pour un grand fêtard, alors que j’en faisais plutôt moins qu’un jeune de mon âge. Parfois, je cherche à comprendre: pourquoi je donne l’impression de faire des choses dingues? Si on vous dit que Gilles Simon et moi partons en vacances à Miami, vous allez penser que notre programme sera forcément différent, n’est-ce pas? Pour ne pas qu’on m’emmerde, j’essaie de rentrer dans la norme sur certains trucs.

C’est vrai aussi pour la Coupe Davis, une épreuve dont vous avez fini par prendre la mesure cette année?

Je ne connaissais pas très bien l’épreuve, je ne l’avais jamais trop regardée quand j’étais plus jeune. De toute façon, je ne regardais pas le tennis. En voyant le visage de certains joueurs changer, en m’imprégnant de l’ambiance, j’ai fini par saisir la magie de la Coupe Davis. Maintenant je suis fan. Et je la veux.

Guy Forget, le capitaine, a-t-il peiné à vous apprivoiser?
Au début, il me trouvait sans doute bizarre. Si je n’ai pas trop de feeling, on ne tire rien de moi. Et dans ces cas-là, je n’ai pas peur d’ouvrir ma bouche, de dire non. Sans que ce soit méchant. En me suivant, en me voyant m’entraîner tout au long de la saison, Guy a mieux cerné ma personnalité. Il a compris que s’il essayait trop de me changer, d’être trop directif, il allait avoir du mauvais en retour. Ce n’est pas en une semaine de stage que l’on change quelqu’un. Surtout moi.


J'aime bien le fait qu'il explique son parcours de Bercy de l'année dernière parce que j'avais ressenti un peu la même chose. Il l'a plus réussi à grâce au mental que grâce à son jeu. C'est pour ça que pour moi Bercy n'aurait pas vraiment représenté un cap s'il le gagnait de cette manière. En revanche s'il bat des Murray Federer ou Djokovic en jouant vraiment bien, pour moi ça pourrait vraiment représenter un déclic.
Il y a plein d'autres trucs intéressants comme le fait qu'essayer d'être sérieux, un peu "comme les autres" pendant un match ça marche pas du tout. Pour moi l'exemple criant c'était Indian Wells. Il était super sérieux, pas de sourire rien et finalement alors qu'il menait tranquillement il s'est fait remonter et a jamais su réagir parce qu'il était pas du tout dans la bagarre.
Et j'adore Rasheed, il a complètement cerné Gaël parce qu'au lieu d'essayer de le changer en gommant ce qui ne va pas il lui impose des contraintes pour l'inciter à être pro "à son insu". C'est vraiment un super coach.
Avatar de l’utilisateur
FandeMonfils
Moderator
Moderator
 
Messages: 5333
Inscription: Mer Jan 17, 2007 17:56

Re: Articles & Interviews

Messagede Tuturo » Sam Nov 13, 2010 14:07

Monfils-Federer, le chat et la souris


Imago
INFOS LIÉES :
Llodra, l'ambition en plus
Monfils prolonge la fête
Federer ne laisse rien
Tableau de Paris-Bercy
Pariez avec EurosportBet
Gaël Monfils, qui use "plusieurs vies" pour gagner des matchs dans un tournoi, fera face à Roger Federer en demi-finales du Masters de Paris-Bercy, le N.2 mondial aussi insaisissable qu'invaincu face au Français après cinq confrontations.

. LES ENJEUX

Pour la première fois de sa carrière, Roger Federer jouera une demi-finale à Bercy. Rien d'extraordinaire pour le Suisse qui verrait plus une victoire lui redresser les poils des bras. "Il faut accepter le fait que j'ai toujours eu des moments difficiles ici. Certaines fois, des joueurs ont joué mieux que moi quand je les ai rencontrés ici. Ce n'est pas pour autant un soulagement d'être en demi-finale, c'est autre chose. Du plaisir en somme." Le N.2 mondial vise par là un 18e titre en Masters 1000, ce qui lui permettrait au passage d'égaler le record que détient Rafael Nadal.

De son côté, Monfils est le 2e joueur français à s'inviter dans le dernier carré. Une première pour Bercy (la 3e en Masters 1000 après Hambourg en 1990 avec Leconte et Forget, puis Madrid en 2002 avec Grosjean et Santoro) et une continuité importante pour lui qui était finaliste l'an passé face à Novak Djokovic. Il visera un premier succès sur le Suisse, qui a remporté leurs cinq premières confrontations, les deux dernières sur la terre battue de Roland-Garros en 2008 et 2009. Pas une mince affaire pour le Français qui n'a pris qu'un seul set en cinq matches à un Federer, qui n'a toujours pas perdu ni son service, ni un set cette semaine.

. LEUR ETAT DE FORME

Pour une fois, Roger Federer est aussi serein que bien portant. Rien à signaler pour le Suisse qui avait dit se sentir dans une forme optimale pour bien finir la saison. Il n'avait pas menti en étant présent dans le dernier carré parisien. Pour Monfils, c'est une autre histoire. Le Français est arrivé en conférence de presse avec des poches de glace sur les genoux et sur le bras droit pour atténuer des douleurs qui lui suivent depuis quelques temps. Rien d'alarmant pour lui qui assure qu'il vit avec sans que cela ne l'empêche de tenir son rang et de se sentir bien physiquement. Ses victoires face à Fernando Verdasco et Andy Murray, qui a remporté deux des trois derniers Masters 1000 (Toronto et Shanghai) ne peuvent pas le contredire...

. LES DECLAS

Federer : "Il a joué des matches compliqués. Il s'en est toujours sorti. Cela rend les choses plus compliquées de jouer contre lui. Quand on est dans un tournoi comme celui-ci, c'est comme être un chat : tu as plusieurs vies. Chaque tour est une aventure renouvelée pour lui. Ce sera un grand plaisir de jouer contre Gaël ici à Paris en tout cas."

Monfils : "Ce sera un grand match. Grand et compliqué à la fois car je n'ai jamais réussi à le battre. A chaque fois, j'ai eu des opportunités, mais je ne les ai jamais saisies. J'espère en avoir d'autres en changeant la manière dont je vais jouer samedi. Peut-être en changeant de tactique. Nous verrons ça avec mon entraîneur, Roger Rasheed."

. FACE-A-FACE : 5-0 Federer
2009, Roland-Garros, quarts de finale, Federer 7-6, 6-2, 6-4
2008, Roland-Garros, demi-finales, Federer 6-2, 5-7, 6-3, 7-5
2008, Masters Monte-Carlo, 1/8 de finale, Federer 6-3, 6-4
2008, Masters Miami, 1er tour, Federer 6-3, 7-6
2006, Doha, Finale, Federer 6-3, 7-6


J'adore Roger qui dit que un tournois come celui-là, c'est comme être un chat: on a plusieurs vies :)
Avatar de l’utilisateur
Tuturo
Master Fan
Master Fan
 
Messages: 961
Inscription: Dim Oct 12, 2008 22:14

Re: Articles & Interviews

Messagede FandeMonfils » Sam Nov 13, 2010 15:14

Dans l'Equipe papier il dit ça à propos de Gaël pas de tout le monde :
" Ici Gaël est comme un chat, il a plusieurs vies."
Avatar de l’utilisateur
FandeMonfils
Moderator
Moderator
 
Messages: 5333
Inscription: Mer Jan 17, 2007 17:56

Re: Articles & Interviews

Messagede FandeMonfils » Mer Jan 12, 2011 22:03

http://img267.imagevenue.com/aAfkjfp01f ... _552lo.jpg
http://img5.imagevenue.com/aAfkjfp01fo1 ... 22_9lo.jpg
http://img233.imagevenue.com/aAfkjfp01f ... _147lo.jpg

Merci à Lilibel13 de MTF pour avoir posté l'article !
On apprend quelques trucs, plutôt côté privé que tennis mais bon ...
Avatar de l’utilisateur
FandeMonfils
Moderator
Moderator
 
Messages: 5333
Inscription: Mer Jan 17, 2007 17:56

Re: Articles & Interviews

Messagede FandeMonfils » Lun Jan 17, 2011 20:35

L'article de l'Equipe Mag de samedi :

Image
Image
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
FandeMonfils
Moderator
Moderator
 
Messages: 5333
Inscription: Mer Jan 17, 2007 17:56

Re: Articles & Interviews

Messagede Brenda » Jeu Jan 20, 2011 19:53

Brenda
Master Fan
Master Fan
 
Messages: 1513
Inscription: Sam Avr 04, 2009 13:42

Re: Articles & Interviews

Messagede FandeMonfils » Jeu Jan 20, 2011 20:04

Merci beaucoup pour l'article !

Juste un petit truc, pensez à dire un mot si jamais vous lisez les articles que je scanne que je sache si ça vaut le coup ou si ça n'intéresse personne. Je fais pas ça pour les remerciements mais que je sache au moins si c'est utile :wink: .


J'aime beaucoup le fait que Rasheed accorde de l'importance à ses victoires contre Jo et Andy en plus de celle face à Roger. Parce que moi aussi j'en avais marre de ces bêtes noires et j'y ajouterai Isner. Pour moi ça prouve vraiment qu'il ne fait plus de complexe et qu'il arrive à imposer son jeu. A partir du moment où tu as déjà battu le gars d'en face, tu sais que tu peux le refaire. Et ça change tout.
Avatar de l’utilisateur
FandeMonfils
Moderator
Moderator
 
Messages: 5333
Inscription: Mer Jan 17, 2007 17:56

PrécédentSuivante

Retourner vers L'actualité de Gaël

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron