Parlons de lui.....

Forum consacré à la carrière tennistique de Gaël Monfils: Photos, news, matchs... tout!

Parlons de lui.....

Messagede antillais » Mar Juil 29, 2008 16:03

Gaël Monfils peut-il continuer, comme à Roland-Garros, à faire peur à tout le monde sur le circuit ? Bien sûr qu'il le peut. Il peut tout faire. On vient de le voir réaliser le meilleur, même si il vient d'abandonner à Wimbledon suite à une micro décirure de l'épaule droite.

Il peut faire le pire, aussi, le pitre à deux sous, glisser éperdument et sans raison, déraper jusqu'à frôler la casse aux chevilles et aux genoux, taper des coups le plus fort (et le plus loin) possible ou ralentir le jeu pendant des heures comme un horrible « crocodile ». Il peut s'enflammer à l'entraînement (genre tenter un tour sur lui-même avant de smasher comme on l'a vu faire à Monte Carlo) ou traîner sa misère même si tout va bien.

Il peut horripiler Marat Safin : « Vas tu arrêter de me faire perdre mon temps », éructait ce dernier à l'entraînement à Indian Wells face à un Français pas concerné. Ou rendre fou de jalousie le même Russe, humilié pendant une autre session d'entraînement. « Monfils, tu as tous les coups dans ta raquette, qu'est-ce que tu attends pour y arriver ! » Il peut se la jouer frimeur, débarquer pour son premier Roland-Garros revêtu d'un peignoir de boxeur... avant de se faire humilier par Guillermo Canas ; ou entrer sur le central de Bercy avec des tennis exagérément dorées... pour mieux se faire sortir par Igor Andreev.

A la limite de la mythomanie

Tout en brillant dans l'ombre, seul, sans médias et sans public quand il s'agit d'aller gagner le tournoi de Sopot (Pologne) ou de se ressourcer à Pörtschach en Autriche. Il peut revenir d'une longue blessure et battre Marat Safin à l'instinct à Cincinatti (Etats-unis) en 2006. Ou se préparer consciencieusement pour un jeu offensif, comme à l'hiver 2007, avant de perdre piteusement un match contre Mikhail Youzhny à Doha (Qatar).

Il peut même larguer sa copine slovaque, Dominika Cibulkova, juste après avoir batifolé durant un double mixte à Roland Garros, et l'appeler pour se réconcilier le lendemain, comme si de rien n'était, avant de poser avec elle pour Paris Match.

Même ceux qui le connaissent bien ne sont pas toujours sûrs de ses réactions. Il était parfois tellement loufoque que l'on a même craint un temps pour sa stabilité mentale. Certains voyaient chez lui des signes récurrents de mythomanie. Il était tout à la fois « très attachant » - le qualificatif le plus utilisé dès qu'il s'agit de parler de lui - et craint pour ses excès.

Ses séances pantagruéliques de basket - parfois trois heures d'affilée - inquiétaient ses entraîneurs, plutôt favorables à des plages de récupération. Ses délires de rappeur, s'ils avaient mis le feu devant un parterre d'émirs lors du tournoi de Doha en 2006, avaient tendance à le cataloguer comme un oiseau de nuit vivant dangereusement. Ne dit-on pas qu'il s'est blessé l'automne dernier au poignet, sur une des ces prises extrêmes de break dance ?

Le team Lagardère ferme les yeux

Demi-finaliste à Rome en 2006, déjà meilleur français à Roland-Garros l'an dernier (il était arrivé en huitièmes de finale), il pouvait ne plus rien faire de conséquent pendant des mois, victime de ses inconséquences ou de quelques blessures. Dans l'expectative, le sélectionneur Guy Forget n'a appelé qu'une fois ce drôle de loustic comme remplaçant en Coupe Davis, guère convaincu par sa constance et/ou son esprit de groupe.

Ayant le sentiment d'avoir été lâché, Gaël Monfils a voulu un moment vivre son rêve américain en s'exilant, passant d'abord quelques jours dans le camp Bollettieri en Floride avant de se faire courtiser par un milliardaire (Norman Canter, mécène de « Renaissance tennis ») qui voulait le faire venir aux Bahamas. Pendant ces quelques mois, il a usé trois entraîneurs (Pier Gauthier, Olivier Delaitre, Tarik Benhabilès), utilisant un gestionnaire de biens comme... préparateur physique, comme perdu au milieu de ses rêves. Se sentant trahi, le Team Lagardère l'avait privé de bourse, avant de le reprendre cet hiver dans son giron depuis que Thierry Champion a retrouvé le poulain qu'il avait lancé chez les professionnels.

Pour autant, les ennuis ne sont pas finis. Après les aspirations américaines, voici venu le temps du retour aux racines guadeloupéennes, avec la mainmise de plus en plus évidente de son père, Rufin Monfils, pas toujours politiquement correct dans des propos qui en veulent à la terre entière. On a beaucoup gloussé aussi durant Roland-Garros avec l'arrivée dans sa garde rapprochée d'un étrange acupuncteur, Philippe Manicom. Placé devant le fait accompli, mais obligé d'avaler quelques couleuvres pour ne pas perdre à nouveau l'un des plus grands espoirs du tennis français, le staff du Team Lagardère s'est contenté de quelques appels à la prudence face à tous les oiseaux de mauvais augure tournant autour du butin.

Malgré bien des déboires, Gaël Monfils n'a jamais été au-delà de la 80e place mondiale, signe d'un potentiel incroyable, physique notamment. Le revoilà tout près du top 30. Alors peut-il aller plus haut ? Oui, s'il se stabilise. Non, si ses démons le reprennent. Tout est possible.
antillais
Super Fan
Super Fan
 
Messages: 169
Inscription: Mer Nov 30, 2005 14:57
Localisation: 78(conflans ste honorine)

Messagede FandeMonfils » Mar Juil 29, 2008 16:23

Magnifique. Tout simplement chapeau pour ton analyse que l'on ne peut contester mais que l'on peut tout de même quelque peu nuancer.

Je ne pense pas que ce soit tout blanc ou tout noir comme tu le montres pour mettre en évidence le contraste. Comme d'autres, il aime se détendre mais évidemment c'est peu compatible avec une vie de sportif de haut niveau. Il a réellement envie de progresser au tennis mais il ne s'en donne pas les moyens.

Le fait qu'il vienne habillé avec un peignoir de boxeur ou des chaussures dorées, à la limite on s'en fiche. Du moment qu'il joue bien, il peut mettre ce qu'il veut. Federer ou Nadal ont bien des chaussures à leur nom ...

Le vrai problème, ce sont ses blessures à répétition et son caractère lunatique.
Pour le premier point, elles sont dues à des excès en dehors ( basket, break, ...) et aussi à un jeu à risques. On a vu que ces derniers temps, il essayait de changer justement vers un jeu plus sobre. Ensuite il a un vrai problème de caractère et s'il autant envie qu'il le clame alors qu'il vienne à l'entraînement tous les jours à fond!

Ce n'est rose pour personne quand tu vas travailler mais tu le fais quand même du mieux possible. Cela doit être la même chose pour les sportifs de haut niveau, sinon c'est du gâchis surtout avec un potentiel comme le sien qui est, tout le monde s'accorde à le dire, exceptionnel.


Gaël dans le top 5, vainqueur de Grand Chelem? C'est tout à fait possible mais pas sans sacrifices. S'il le comprend cela peut être l'US Open 2008 sinon... Gaël restera La Monf': un joueur au potentiel énorme sans jamais réellement confirmer.

On sait ce qu'il lui reste à faire.
Avatar de l’utilisateur
FandeMonfils
Moderator
Moderator
 
Messages: 5332
Inscription: Mer Jan 17, 2007 17:56

Re: Parlons de lui.....

Messagede Truc » Ven Mar 06, 2009 11:18

Je remonte un thread un peu ancien, je sais bien. Mais je viens de lire ça et ça m'a rappelé ton post, Antillais. "Attachant", toujours le même mot.

Gilles Simon s'est prêté, pour Sportweek, à l'exercice difficile de définir en quelques mots ses copains et coéquipiers de Coupe Davis Jo-Wilfried Tsonga, Gaël Monfils et Richard Gasquet.
(...)
Gaël Monfils : " Ses émotions peuvent vraiment être sa grande force "
" C'est quelqu'un de très attachant. Lui, il est pour le coup sur le terrain comme il est en dehors. C'est un joueur qui peut se disperser un peu vite, mais c'est aussi ce qui peut faire sa force. Il a besoin de communiquer avec le public, parfois ça le perd car il en fait un peu trop. Mais il n'est jamais aussi bon que quand il arrive à trouver le juste milieu. Quand il est tout timide et qu'il ne dit rien, ça ne marche pas non plus. Ses émotions peuvent vraiment être sa grande force, mais il faut qu'il arrive à trouver le bon équilibre entre faire un peu le show, s'aider du public pour se motiver, et ne pas trop en faire non plus. "

http://www.sportweek.fr/sports/tennis/0 ... 62250.html
Truc
Master Fan
Master Fan
 
Messages: 2217
Inscription: Dim Jan 14, 2007 15:53

Re: Parlons de lui.....

Messagede FandeMonfils » Ven Mar 06, 2009 12:54

Tout de même, on a vu une nette amélioration depuis qu'il y a Rasheed. Il a gagné des premiers tours à Bangkok, Doha, Rotterdam ennuyants à mourir où il n'y avait pas beaucoup de public. Pareil, quand je revois le reportage "Un jour avec", Delaître dit qu'il joue comme il vit et que c'est un handicap. Aujourd'hui, vu sa place et son sérieux dans tous les tournois on voit qu'il a largement progressé. On ne sait pas quand ont été ses moments de blues, ça ne s'est pas forcément ressenti dans son jeu il a trouvé quelque chose qui lui est cher: la constance (il en parle tout le temps).
Avatar de l’utilisateur
FandeMonfils
Moderator
Moderator
 
Messages: 5332
Inscription: Mer Jan 17, 2007 17:56

Re: Parlons de lui.....

Messagede Truc » Ven Mar 06, 2009 13:52

Je suis tout à fait d'accord, c'était pour ça aussi que ça m'avait intéressée de relire ces impressions qui datent de pas si longtemps (fin juillet, juste avant le début de la période Rasheed, justement), ça permet d'apprécier le changement.
Truc
Master Fan
Master Fan
 
Messages: 2217
Inscription: Dim Jan 14, 2007 15:53


Retourner vers L'actualité de Gaël

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron