Tournée sur herbe

Forum consacré à la carrière tennistique de Gaël Monfils: Photos, news, matchs... tout!

Messagede Truc » Mar Juin 24, 2008 10:37

C'est un peu le gros désordre autour de sa décision, la blessure n'est manifestement pas bien grave, c'est la bonne nouvelle, mais il faudrait tirer au clair ces histoires avec Manicom. C'est vrai que si sa blessure avait pu être guérie à temps en la soignant dès la semaine dernière, c'est con. D'un autre côté, le Team Lagardère est toujours très fort pour se faire mousser et dire qu'eux sont mieux que tout le monde.
Dans L'Equipe aujourd'hui:
Monfils lâche prise
Malgré un avis médical favorable, le demi-finaliste de Roland-Garros a eu peur d’aggraver sa blessure à une épaule et a renoncé.
LONDRES – de notre envoyé spécial

POUR GAËL MONFILS, Wimbledon 2008 est terminé avant d’avoir commencé. Son forfait était dans l’air depuis quelques jours, surtout depuis cette demi-finale perdue vendredi à Nottingham contre Ivo Karlovic (7-6, 7-6) au cours de laquelle il avait « servi à 120 km/h en première balle » à cause d’une tendinite à l’épaule droite. « Ce matin, à l’échauffement, dès que je me suis mis à servir, j’ai à nouveau ressenti la douleur, expliqua-t-il hier après-midi. Je suis triste de ne pas disputer Wimbledon mais, en plus de la tendinite, il y a aussi une microdéchirure juste derrière l’épaule. Je sais que j’ai pris la bonne décision. » Son renoncement est regrettable, deux semaines après avoir atteint les demi-finales de Roland-Garros, juste avant un premier tour contre un adversaire – Chris Guccione – qu’il avait dominé nettement il y a une semaine à Nottingham. D’autant plus regrettable que planait hier une drôle d’impression autour du cas Monfils. « Ah bon ? Il ne joue pas ? », demanda son ostéopathe habituel, Christophe Gaillard… plus d’une heure après l’officialisation du forfait. Il faut dire que, depuis quelque temps, le staff médical du Team Lagardère ne croise plus Monfils que très épisodiquement. « On ne le voit plus que dans les situations catastrophiques, confiait Armand Tomasczewski, responsable du centre médical de la structure privée. Il n’y a plus le suivi habituel. Cela date de deux jours avant le début de Roland-Garros, lorsqu’on nous a annoncé qu’il serait suivi uniquement par Philippe Manicom (acupuncteur et ami de Rufin Monfils, le père de Gaël). Pendant Roland, on lui a juste remis une vertèbre en place avant son quart de finale et, ici, on est de nouveau intervenus samedi, mais la situation n’est pas idéale. » En l’occurrence, une intervention sur l’épaule quelques jours plus tôt aurait pu permettre d’éviter une aggravation, voire le forfait. « Moi, j’ai fait mon boulot la semaine dernière en relâchant les muscles de Gaël », affirma Manicom hier. Samedi, il s’agissait néanmoins de manipuler quelques os de l’homme caoutchouc. « Gaël était un peu en vrac de partout, résumait Thierry Champion, et François (Teissedre, l’ostéopathe de Richard Gasquet) lui a remis des vertèbres en place. On nous a dit que, médicalement, ça pourrait aller pour jouer, mais on n’est pas dans la tête et dans le corps de Gaël. C’est lui qui sent la douleur, c’est lui seul qui a décidé de déclarer forfait. » « C’est une décision mûre prise par Gaël, pensait Manicom. Il ne fallait pas jouer parce qu’une tendinite demande du repos. »
« Je serai fin prêt pour le reste de la saison »
« La tête de l’humérus était légèrement sortie vers l’avant et a entraîné une petite déchirure du deltoïde, précisait le docteur Tomasczewski. Mais Gaël ne courait pas un gros risque en jouant Wimbledon puisque l’épaule avait été remise en place samedi. » « C’était plus sage de se reposer, assure pourtant le joueur. Je ne m’inquiète pas parce que je sais que ça n’est que pour quelques semaines et que je serai fin prêt pour le reste de la saison. C’est la première fois que je suis blessé à l’épaule, mais il faut dire que j’ai beaucoup axé l’entraînement sur le service depuis Roland-Garros. Les balles étaient plus lourdes, il faisait un peu plus froid, peut-être que ça explique cela. En tout cas, maintenant, je sais que je devrai parfois lever le pied à l’entraînement, faire une heure de service au lieu d’une heure et demie, par exemple. » À vingt et un ans, le 26e joueur mondial poursuit donc son apprentissage des exigences du sport professionnel. Il espère retrouver le circuit dans deux semaines à Bastad ou au plus tard à Toronto dans un mois. Apriori, il sera encore accompagné de Philippe Manicom, même si ce dernier ne fait clairement pas l’unanimité autour de lui. « Moi, si je n’étais pas accepté, je ne resterais pas », calma ce dernier. Apparemment, certains se posent la question de son efficacité. – J. Re. (avec F. Ra.)
Truc
Master Fan
Master Fan
 
Messages: 2217
Inscription: Dim Jan 14, 2007 15:53

Précédent

Retourner vers L'actualité de Gaël

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron